Clésa Fleurs & Jardins : épisode 2

P1000931

Aujourd’hui, il est temps de vous faire plaisir, vous allez  découvrir la suite des aventures Clésa !

 

Pour ceux qui veulent se rafraichir la mémoire, l’épisode 1 est ici.

 

Reprenons là où nous nous sommes arrêtés : Francis Mignani est à la recherche d’un architecte d’intérieur, il se tourne alors vers la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon qui lui fournit, entre autres les coordonnées du cabinet Richard Bagur. Les deux hommes se rencontrent et Francis Mignani est rapidement conquit par l’approche atypique de l’architecte d’intérieur.

 

Le fleuriste propose à Richard Bagur une démarche rare : il lui donne une liberté de réflexion totale en lui proposant de travailler sur un projet fictif de magasin idéal d’environ 100m2. Francis Mignani ne voulait pas orienter la création de Richard Bagur en lui donnant un brief précis. Il attendait une proposition complète de concept original et unique qui lui corresponde. Ce projet idéal n’est pas pour autant dépourvu de contraintes puisque Richard Bagur doit tenir compte de contraintes techniques importantes liées à l’activité de ses clients : les plantes doivent être exposées à des températures et lumières différentes (pour la photosynthèse).

 

Pour réaliser un projet à la hauteur des attentes de Francis et Christine Mignani, Richard Bagur leur montre des planches tendances pour connaître leurs goûts.  En accord avec sa vision du métier d’architecte d’intérieur, Richard Bagur a placé les Mignani au cœur de la démarche de réflexion. Les clients et l’architecte sont alors devenus des collaborateurs. Lors de ce travail sur un espace fictif, les échanges ont été très nombreux, les maquettes et les ébauches ont été sans cesse améliorées par l’un et par l’autre.

 

L’architecte et les clients ont agît ensemble, bien au delà de l’architecture d’intérieure : Richard Bagur a participé au changement global du concept de la boutique. Suite à leur précédente étude de marché et réflexion marketing, ils ont donné une nouvelle identité à leur société. Richard Bagur ainsi que Francis et Christine Mignani ont établi ensemble un positionnement marketing complet avec une évolution du nom et de la baseline.

 

Capture d’écran 2014-10-03 à 09.59.26

 

Maintenant que vous en savez plus, nous allons vous faire patienter encore un peu…

Dans le prochain épisode, il sera question de la réalisation du projet : en quoi consiste le nouveau concept, de quoi est-il inspiré, comment se concrétise-t-il ? Patience !

 

Clesa1

Pour lire le premier épisode de la Saga

Clésa Fleurs & Jardins : épisode 1

P1000935

 

Aujourd’hui pour vous prouver que le travail de l’architecte d’intérieur ne se cantonne pas à rester derrière un ordinateur, sur ses plans, nous avons décidé de vous présenter une saga, une série, un feuilleton, appelez ça comme vous voulez, pour que tout le monde comprenne bien qu’entre le client et l’architecte c’est une histoire de COLLABORATION !

 

Alors, le principe est simple, pendant quelques semaines vous allez suivre le déroulement de la démarche de l’agence avec nos clients: Francis et Christine Mignani pour la boutique CLESA.

 

Ce premier post est une présentation de CLESA, de ses gérants, de leurs envies… Attention suspens… On ne dévoilera la réalisation du projet que dans le dernier épisode, soyez patients !

 

Françis et Christine Mignani ouvrent en 1993 la première boutique « Impression Nature » 13 rue de sèze dans le 6ème arrondissement de Lyon. Ces fleuristes transmettent une vision particulière de leur métier, tous deux issus d’un milieu horticole et rural, ils connaissent les fleurs sur le bout des doigts.  Valeurs, sensibilité à la nature et amour du travail leur permettent d’acquérir rapidement une clientèle nombreuse et fidèle.

 

Dans les années 2000, Francis et Christine Mignani souhaitent développer leur entreprise et la dynamiser. Leur approche particulière, les amènent à commencer le travail en menant une étude de marché sur les fleuristes au niveau national et local. A cette démarche d’analyse s’ajoute aussi une étude de stratégie marketing. Forte de toutes ces recherches, l’entreprise connaît désormais un positionnement clair : « priorité au végétal, oublier le geste », les plantes sont choyées, mises en valeur en toute simplicité et sans fioritures.

 

C’est en murissant ce nouveau concept que le couple prend la décision de créer une nouvelle boutique, en adéquation avec cette vision particulière du métier de fleuriste. Ils souhaitent avoir un espace unique qui reflèterait leur personnalité afin de se sentir parfaitement à l’aise pour y travailler. Leur philosophie est basée sur le plaisir : si le commerçant éprouve du bien-être et de la satisfaction dans son travail, il sera d’autant plus efficace.

 

Ils se mettent alors à la recherche d’un architecte d’intérieur qui serait à l’écoute de leurs envies et en adéquation avec leur philosophie.

 

Dans le prochain épisode, nous vous annoncerons dans les moindres détails (oui oui promis !) comment les Mignani ont fait la rencontre de Richard Bagur et comment s’est amorcé leur collaboration.

Clesa2

Pour lire le deuxième épisode de la Saga Clesa